ERDF, retour sur les coupures de courant


Pascal Lecoeur a demandé un entretien avec ERDF afin d'avoir des éclaircissements concernant la situation des micros-coupures. Un technicien s'est spécialement déplacé afin de faire le point. En voici un bref résumé.

 

Situation sur le territoire : Lors d'une panne sur le réseau, le disjoncteur d'Ifs est sollicité, (il alimente 6 communes - 1 500 clients). Un oscilloperturbographe* a été installé à Ifs pour mesurer la distance de la panne à partir du poste ERDF, et intervenir plus rapidement. Saint Aignan de Csnil dépend du poste de Rocquancourt qui dépend lui-même du poste source de Ifs.

 * Appareil capable d’enregistrer les défauts sur un réseau électrique et destiné essentiellement à analyser a posteriori les incidents d’origine électrique.

 

Voici la charte coupure sur 1 an, signée par les Maires en 1998, pour 25 ans. On considère que ces chiffres sont raisonnables, le "zéro incidents" étant impossible. On tolère donc pour une période d'1 an : 70 coupures rapides, 7 coupures longues (plus de 3 mn). Si on dépasse ces chiffres, ERDF améliore le réseau.

 

Saint Aignan de Cramesnil est dans cette moyenne - (d'autres zones dans le Calvados sont par-contre beaucoup moins bien loties). Néanmoins, et à la demande de la Mairie, suite à un pic de micros-coupures entre mai et août 2010, des travaux ont été réalisés par ERDF : réparation de conducteurs, réparation des interrupteurs à commande mécanique (aérien), éléments de chaînes réparés, élagage.

 

La source de la grosse coupure d'octobre (indépendante du problème récurent des micros-coupures) est clairement identifiée : défaillance matérielle de la boite de jonction (20KV) qui alimente le poste de l'église et le nouveau poste relié au parc photovoltaïque. Ce matériel, de qualité médiocre, a été remplacé par des composants de qualité bien supérieure. Attention, faire l'amalgame entre le photovoltaïque et la panne est une erreur. C'est bien le matériel qui était défectueux, il aurait pu relier n'importe quelle autre source.

 

Une solution, l'enfouissement des lignes.

Le réseau du Calvados est enfoui pour 1/3. 80 % des nouvelles installations sont enterrées. Inconvénient : une défaillance d'un câble enterré est très difficile à localiser. Le coût est aussi prohibitif. C'est pour cela qu'ERDF enterre en priorité les lignes situées dans les zones critiques. Enfouir des lignes signifie également creuser dans des terres privées : le projet d'enfouissement de l'axe Caen / Falaise est justement en projet depuis 25 ans.

 

Enfin, la paille qui vole lors des moissons peut-être, lors de rares cas, source de coupures sur un certain type de matériel. On constatera plus souvent des coupures dues aux nuées d'étourneaux qui prennent leur envol en même temps, faisant légèrement tanguer le câble sur lequel ils étaient perchés. La solution, quand le problème est détecté, est de réduire le portage entre 2 poteaux.