L'église de Saint Aignan de Cramesnil


Une église qui s'est transformée au cours des siècles
L'église est dédiée à Saint Aignan, évêque d'Orléans qui défendit cette ville contre Attila et ses Huns en 451.

A l'église primitive succéda une construction romane édifiée dans la seconde moitié du XII ème siècle. Comme la plupart des petites églises rurales, elle avait un plan simple, rectangulaire. La tour était accolée au côté sud du choeur.

Fin - XIII ème ou début - XIV ème :
Le choeur fut voûté en pierre sur croisées d'ogives. C'est en raison de ce choeur gothique que l'église est inscrite à l'inventaire des monuments historiques. L'église fut ensuite remaniée à plusieurs reprises, notamment au XVI ème siècle (elle avait été très endommagée en 1562, pendant les guerres de religion), ainsi qu'aux XVII et XVIII èmes siècles. Elle sera, une nouvelle fois, en grande partie, reconstruite à la fin du XIX ème siècle.

L'église au Moyen Age
De l'ancienne église romane et gothique (XII au XIV ème siècle), il subsiste quelques vestiges (des fragments de porte, des modillons,...) qui ont été retrouvés lors de la reconstruction du XIX ème siècle. Ces vestiges ont alors été placés dans les côtières orientales des bras du transept.
En 1746, Arcisse de Caumont, le fondateur de l'archéologie moderne, visita Saint Aignan de Cramesnil. Voici les deux portes latérales de la nef telles qu'il les vit cette année-là.

La porte sud (XII ème s.)
Elle était richement décorée dans le style Roman normand : l'archivolte était ornée de zigzags et bordée de fleurons ; les chapiteaux étaient formés de feuillages et de galons perlés.

La porte nord (XII ème s.)
Son décor était moins riche, mais le dessin révèle un autre élément architectural remarquable: un linteau à crossettes (visible ici juste au-dessus de la porte en bois).

La reconstruction du XIX ème siècle
Cette reconstruction nous conduit à l'édifice actuel. La première pierre de cette église néo-gothique fut posée le 10 janvier 1862. Le maître-autel, dont il reste quelques vestiges, a été dédicacé en 1870. Quant au clocher, sa première pierre fut posée le 6 juin 1881 et il fut achevé le 21 juillet 1882. Il était alors couvert en pierre.
Cette nouvelle église fut consacrée le lundi 14 octobre 1901, au cours d'une cérémonie qui mobilisa la population tout entière. Un journal de l'époque (Le Moniteur du Calvados) nous a laissé un compte-rendu très précis et très élogieux de cette journée mémorable.

Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands qui occupaient Saint Aignan de Cramesnil avaient installé au sommet de la tour un poste d'observation qui leur permettait de découvrir jusqu'à la mer. Après le débarquement du 6 juin 1944, les Alliés durent détruire cet objectif stratégique. L'église fut la cible de bombardements intensifs et subit, une nouvelle fois, de graves dommages.

Vierge à l'enfant
Cette statue du XVII ème s. est visible sous le porche. La vierge est vêtue d'un manteau plissé noué sur la poitrine. Un pied de l'enfant repose sur les plis du manteau; l'autre était soutenu par la main droite de la vierge (la main restaurée ne respecte pas cette position). Cette statue fut retirée de l'église à la fin du XIX ème siècle pour être placée à l'extérieur, ce qui a provoqué sa détérioration.





Plan église Saint Aignan de Cramesnil XIIème siècle
Au XIIème