Gestion différenciée des espaces verts

De la campagne à la campagne...


M. Pascal Leparoux et M. Patrick Lesellier - CdC Plaine Sud
M. Pascal Leparoux et M. Patrick Lesellier - CdC Plaine Sud

"Moins d'herbe coupée, espaces naturels protégés". C’est le titre des petits panneaux qui vont orner certains espaces verts des communes de la Plaine Sud. L'équipe technique communautaire est prête à lancer sa gestion différenciée. Mais comment accorder l'entretien des espaces verts, les moyens humains et matériels avec un cadre de vie de qualité ?

 

Voir le dossier et les images sur le site de la CdC Plaine Sud.


Plaine Sud de Caen, objectif zéro pesticides


Suite à la présentation de la charte d’entretien des espaces verts par Mme MORIN représentant la FREDON (Fédération Régionale d’Etude des Organismes Nuisibles) le 22 mars 2011, le Conseil communautaire de la « Plaine Sud de Caen », sous la présidence de Joël BELLANGER a accepté à l’unanimité de signer cette charte en partenariat avec le Conseil Général et l’Agence de l’eau afin de préserver la santé humaine et l’environnement, notamment en réduisant la quantité de produits phytosanitaires retrouvés dans les eaux superficielles et souterraines. Depuis plusieurs mois, le vice-président chargé du personnel Patrick LESELLIER et l’équipe chargée de l’entretien des espaces verts se sont engagés à gérer, traiter différemment les espaces verts sur tout le territoire de la Communauté de Communes et adopter un comportement durable avec des pratiques respectueuses de l’environnement. La FREDON, de son côté s’est engagée à apporter une aide technique : formation du personnel et des élus, fournitures de documents techniques, conseils, accompagnement à la mis en conformité, réalisation d’un plan d’entretien, etc. 


En signant la charte d’entretien des espaces verts, la Communauté de Communes s’est engagée :

- à accepter les termes du niveau 1 « traiter mieux », financé par l’agence de l’eau à hauteur de 50 % et le conseil général à hauteur de 50 %,

- de poursuivre cette démarche afin de parvenir dans les années à venir au niveau2 « Traiter moins » et finir par le niveau 3 pour atteindre l’objectif zéro pesticides sur le territoire.


Entretien de Ouest-France avec Patrick Lesellier, vice-président chargé du personnel de la Communauté de Communes Plaine Sud de Caen.

 

La Fédération régionale d'étude des organismes nuisibles (Fredon) a proposé zéro pesticide. Plaine sud de Caen se joint-il au projet ?

Nous n'avons pas attendu cette charte. Nous avions déjà des convictions concernant la protection de l'environnement. Suite à la présentation de la charte d'entretien des espaces verts par Laurence Morin représentant la Fredon, le 22 mars, le conseil communautaire de la communauté de communes Plaine sud de Caen, présidée par Joël Bellanger, a accepté à l'unanimité de signer cette charte en partenariat avec le conseil général et l'Agence de l'eau pour préserver la santé des habitants et l'environnement.

En réduisant notamment la quantité de produits phytosanitaires retrouvés dans les eaux superficielles et souterraines. Cette adhésion s'inscrit dans l'Agenda 21, dont l'objectif est de mettre en oeuvre progressivement et de manière pérenne le développement durable à l'échelle d'un territoire.

 

Quelles en sont les premières manifestations sur le terrain ?

Depuis plusieurs mois, nous nous sommes engagés à gérer, traiter différemment les espaces verts sur tout le territoire de la communauté de communes et adopter un comportement durable avec des pratiques respectueuses de l'environnement.

 

Vous bénéficiez d'aides,de supports ?

La Fredon, de son côté, s'est engagée à apporter une aide technique : formation du personnel et des élus, fournitures de documents techniques, conseils, accompagnement à la mise en conformité, réalisation d'un plan d'entretien... etc.

 

L'adhésion à ce programme d'accompagnement nécessite un engagement sur la durée ?

En signant la charte d'entretien des espaces verts, la communauté de communes s'est engagée à accepter les termes du niveau 1 : « traiter mieux », financé par l'Agence de l'eau à hauteur de 50 % et le conseil général à hauteur de 50 %, et à poursuivre cette démarche afin de parvenir dans les années à venir au niveau 2 « Traiter moins » et finir par le niveau 3 pour atteindre l'objectif zéro pesticide sur le territoire.

 

Qu'est-ce qu'un AGENDA 21 ?


Le terme "agenda" fait référence aux actions à planifier pour un développement plus durable. Quant au chiffre "21", il désigne tout simplement le 21e siècle. L'Agenda 21 est un document stratégique qui présente le projet de développement durable d'une ville ou d'un territoire. Il décrit sur le court, le moyen et le long terme les actions concrètes que la collectivité souhaite mettre en oeuvre pour les générations à venir.

L'Agenda 21 est un programme d'actions construit avec la population et labellisant la démarche de développement durable de la collectivité. Il vise à améliorer le cadre de vie des habitants par des actions en relation avec votre quotidien. Les objectifs principaux de l'Agenda 21 sont : la préservation de l'environnement et la maîtrise de la consommation des ressources ; le renforcement du lien social et de la solidarité entre quartiers et générations ; le développement d'activités économiques responsables ; mais c'est aussi modifier dès aujourd'hui nos comportements afin d'anticiper les changements futurs et assurer à nos enfants un territoire durable.


Qui est concerné ?
Tout le monde ! Car nous partageons tous ce territoire sur lequel nous vivons ! C'est pourquoi diverses réunions seront organisées tout au long de la démarche avec les collectivités, les associations, les entreprises, l'Etat et les habitants. Ainsi, chacun pourra exprimer son point de vue et participer au projet. Dès aujourd'hui, la réalisation de ce questionnaire est une première étape de la rencontre avec les citoyens et vos réponses orienteront les élus dans le choix d'actions prioritaires.